Webinaire : gérer son stress et sa charge mentale

Le 13/10/2022 de 10:00 à 11:30

Ajouter au calendrier Vous inscrire

Un stress non maîtrisé et une charge mentale non gérée peut être à l’origine de bien d’autres maux que le burn-out. Comment mieux gérer votre stress ? Quelles sont vos armes contre la charge mentale ? Je vous explique mon programme sur zoom le jeudi 13 octobre.

En attendant, je vous raconte mon histoire...
 

Via zoom

Art-thérapie de groupe bien-être art-thérapie visioconférence

Un stress non maîtrisé et une charge mentale non gérée peut être à l’origine de bien d’autres maux que le burn-out.

2007, je monte ma société de service à la personne.

2008, je donne naissance à une petite fille, et je me souviens avoir fait les paies sur mon lit d’hôpital à côté du berceau. Quand on est cheffe d’entreprise, on ne s’arrête pas…

2010, crise économique. Je gère 36 salariés et un portefeuille de près de 300 clients. C’est là que ça a commencé… D’abord, je bois trop de café et dors moins. Puis mon travail me suis chez moi... À la maison 4 enfants m’attendent et un mari entrepreneur qui rentre tard. Je pars le soir avec un planning aux petits oignons et j’arrive le matin pour tout refaire : arrêts de travail, enfants malades, accidents, pannes de voiture et de réveil, problèmes de clé… et personne pour gérer les miens, de problèmes...

2011, premières palpitations. Je n’en tiens pas compte. Puis un, deux, trois allez-retour-hôpital. J’ai un traitement qui me permet de rester debout... pas longtemps.. nouveau chirurgien : on doit opérer…

 2013, je vends ma société et me fait opérer du cœur la semaine suivante.

Je décide de tout changer (pas vraiment le choix...), je reprends ma vie en main, ma vie à vivre vous comprenez ? Je suis artiste peintre et reprends mes études pour le beau métier d’art-thérapeute.

Je suis heureuse et épanouie... enfin presque parce que maintenant, j’ai des angoisses. Je me couche avec l’idée que je ne me réveillerai pas. Mon cœur opéré en 2013 fonctionne bien.

2015, de nouveau des palpitations. C’est moins grave, moins de risques… mais je suis de nouveau très anxieuse.

2018, je m’installe pour vivre de la profession d’art-thérapeute, et comme le temps s’amuse beaucoup, une semaine après j’apprends que j’ai un cancer du sein.

C'est la résultante de plusieurs facteurs, mais une chose est sûre : le cancer se nourri du sucre et quand on est en état de stress, du sucre, on en produit plein, ça s’appelle le cortisol.

Avec ce que j’ai appris dans mes cours d’art-thérapie depuis deux ans, je soigne ça comme un gros rhume. Mais Jung a dit : « Si tu ne tires pas des leçons de ce qui t’arrive, cela se reproduit ».

2020, je reprends mes études en psychopathologies de l'enfance et de l'adolescence. Sein droit soigné, sein gauche est jaloux. Second cancer.

Voilà pourquoi aujourd’hui, quand je vous parle de stress ou de charge mentale, je sais exactement de quoi il s’agit. Je n’ai pas fait de burn-out, mais mon corps m’a rappelé à l’ordre.

Aujourd'hui tout va bien !

  Je vous donne rendez-vous jeudi 13 octobre à 10h sur zoom pour une réunion d’information sur mon programme.

   Ne faites pas comme moi, n’attendez pas que votre corps vous rappelle à l’ordre pour prendre la bonne décision : prenez votre bien en urgence !

Beige elegant montage vente instagram publication