52 semaines pour retrouver la sérénité

L'agenda perpétuel

Quand l'art-thérapie a rendez-vous avec le développement personnel...

Comment retient-on plus aisément les choses ?

Dans notre système éducatif, la règle est à la répétition, le « rabâchage », négligeant le fait que ce qui s’inscrit plus facilement dans notre mémoire sont les choses pour lesquelles nous avons ressenti une émotion. À l’école, nous apprenons des notions pour le prochain devoir sur table que nous oublions aussitôt. Nos enfants n’écrivent même plus — ce qui est pourtant une forme d’art — on leur distribue des photocopies qu’ils doivent connaître par cœur, parfois sans les comprendre, et plus grand, ils utilisent leur ordinateur pour taper les cours.

La seule chose qui me reste de mes leçons d’histoire de CM2 est la mort de Jeanne d’Arc que j’ai dû illustrer dans le cahier, et je me souviens encore parfaitement du dessin et du cours. Cette femme brûlée vive m’avait provoquée plus d’émotion que les multiplications ou les divisions.

Je vous propose cet agenda qui vous accompagnera tout au long de votre année — civile ou non, puisqu’il est également construit sur la base de 52 semaines — vous pouvez donc le commencer quand bon vous semblera. Vous y trouverez chaque jour une petite phrase à méditer sur la pensée positive, l’estime de soi, la confiance en soi, l’intelligence émotionnelle, vous, l’autre… À la fin de votre semaine, vous jouerez avec ces notions grâce à des exercices d’art-thérapie. Ces travaux artistiques, très simples, provoqueront chez vous des émotions, vous prendrez conscience de certaines choses que vous retiendrez mieux, vous comprendrez plus facilement votre mode de fonctionnement, vos souhaits, vos réactions, vos ressentis, vous.

Prenez rendez-vous avec vous-même de façon ludique, artistique, parfois enfantine — car il est bon, aussi, de retrouver l’enfant qui dort en vous — zen et sereine. Prenez le temps de vous découvrir, de découvrir vos capacités, vos volontés propres, votre MOI intérieur. Ne sautez pas les pages et n’allez pas trop vite. Vous avez un an !