L'art-thérapie - une thérapie qui ne date pas d'hier...

Par | Le 29/08/2018

Voici un document qui vous éclairera sur l'art-thérapie.

Jean-Pierre ROYOL - Docteur en psychologie et président de la PROFAC vous en explique l'essence

« Comprendre et aider des personnes qui ne parviennent pas à surmonter les fatalités de leur existence est un exercice périlleux (…) En art-thérapie, il y a l’objet, un objet de création, mais cet objet de création n’a de sens que s’il est compris comme un pont de communication entre le patient et le thérapeute, et il n’y a pas de thérapie sans relation. Le patient et même le thérapeute vont évoluer au même rythme que durera cette relation. C’est la relation qui est thérapeutique. (…) Un peu près tous les patients que je rencontre sont en souffrance : ça évoque la douleur, mais ça évoque aussi quelque chose de l’ordre de la solitude, de l’oubli. On dit aussi d’un colis à la poste qu’il est en souffrance parce qu’il est en attente d’un destinataire. Beaucoup de personnes que je rencontre sont en attente d’un destinataire. Il y a aussi le fait que les personnes soient objet et pas sujet de leur histoire. C'est-à-dire que quand on est aux pieds de son histoire c’est comme quand on est comme un bouchon sur la rivière. C’est la rivière qui commande. Et quand on devient sujet de son histoire, on prend les choses en mains. L’art-thérapie c’est reprendre les choses en mains, reprendre sa vie en mains à partir de la matière. (…) »

« Dans le monde de la psychanalyse, l’art-thérapie se distingue par l’association de deux concepts : l’art et la thérapie. Cette méthode de soin est apparue en France dans les années 50 quand on s’est aperçu que la création artistique pouvait être aussi une voix pour traiter les difficultés psychologiques des gens. C’est un accompagnement non verbal à travers la création artistique sous toutes ses formes, mais aussi un parcours symbolique qui fait appel à un retour aux sources, un nouvel éveil. »